Quels sont les principaux bienfaits de l’art-thérapie ?

La pratique d’un art n’est pas réservée aux professionnels ou à des experts. Elle constitue aujourd’hui un moyen de guérison pour certains patients atteints de troubles comportementaux, émotionnels, voire cognitifs. Cette nouvelle approche thérapeutique n’est rien d’autre que l’art-thérapie. Zoom sur ses bienfaits.

La libération par l’art

Extérioriser ses craintes, ses frustrations ou sa tristesse en pratiquant l’art, c’est l’un des objectifs de l’art-thérapie. D’après les spécialistes, les patients qui arrivent à le faire sont en bonne voie pour leur rétablissement mental.

Ce protocole thérapeutique associe avec brio les deux éléments que sont la thérapie et l’art. Les patients atteints de troubles relationnels ou d’expression dans la ville de Genève peuvent suivre ce traitement thérapeutique bien élaboré et personnalisé avec une art-thérapeute.

Le développement de la créativité

Au-delà du génie artistique des patients, c’est le message caché derrière l’expression de l’art qui intéresse le praticien. Ce n’est pas donc la qualité de la calligraphie, ou le dessin esquissé qui parle, mais l’art-thérapeute est capable d’en déchiffrer les codes.

Ainsi, l’image ou le coloriage du malade est l’expression de son imagination, la manifestation de son Inconscient, la forme concrète de sa pensée ou la matérialisation de ses émotions. C’est une passerelle qui permet au praticien d’établir une connexion avec le patient pour déterminer les signaux annonciateurs d’un rétablissement mental ou physique.

La création d’un nouveau moyen de communication

Des gribouillages de dessins, des tableaux sans aucune signification logique, des pas de danse peu classique ou des compositions musicales approximatives. Vous n’arrivez pas à en déceler la finalité, mais pour les art-thérapeutes, ce sont des pas vers le bout du tunnel pour les patients. En effet, cette thérapie amène le patient à outrepasser la barrière linguistique et à s’exprimer en se servant d’un crayon, d’un pinceau ou d’une inspiration musicale. Ce processus permet ainsi aux patients de se livrer sans pour autant avoir une discussion avec le soignant.

Le rétablissement du patient

La mise en place du protocole thérapeutique et artistique peut varier : musicothérapie, dansethérapie, dramathérapie. L’essentiel est de parvenir à entrer dans la bulle du patient. Elle peut amener le soignant à mieux comprendre le passé du patient ou plutôt ses rêves, imaginations ou joies cachées qui seront mises en lumière.

Diminution de l’anxiété

Les malades qui s’adonnent à l’art-thérapie sont moins anxieux, et plus détendus. Ceux qui affrontent des maladies très graves ou mortelles trouvent dans cette activité des raisons de résister et de lutter contre le fatalisme ainsi que leurs proches parents. Ils développent une interaction sociale entre eux et avec les autres participants.

Amélioration des capacités cognitives

Les personnes âgées quant à elles acceptent mieux le vieillissement grâce à l’art-thérapie. Leur qualité de vie s’en trouve améliorée. En participant à des scènes de théâtres ou des chorégraphies musicales de groupes, leur bien-être cognitif ou comportemental est beaucoup plus visible. Idem pour les personnes traumatiques. Elles réagissent positivement et montrent des signes de rétablissement post-traumatiques en pratiquant l’art-thérapie.

Qui sont ceux qui peuvent bénéficier de ce traitement ?

Les personnes autistes, les enfants souffrant d’une intégration difficile ou toute personne avec une pathologie associée à la difficulté d’expression peuvent bénéficier de ce traitement.